Où vous sentez-vous le plus en sécurité ?

Souvenez-vous de la fleur du questionnement : chaque pétale d’une fleur doit être en harmonie avec sa voisine pour la beauté de l’ensemble. Eh bien, pour vous, c’est pareil. Vous serez épanoui(e) si vous et vos actions, vos relations, vos aspirations, vos décisions formez un ensemble harmonieux. Et pour trouver cette harmonie, il faut accepter d’effeuiller votre “fleur” et de disséquer chacune de ses “pétales”. Aujourd’hui, penchons-nous sur la pétale du MOI, avec la question cruciale de la sécurité.

En effet, dans l’échelle des besoins primordiaux de l’être humain – la fameuse pyramide de Maslow – la sécurité vient tout de suite après les besoins physiologiques (respiration, faim, soif, sexualité, sommeil, élimination). C’est dire qu’il est important de satisfaire ce besoin pour espérer mener une vie harmonieuse !

OÙ EST-CE QUE JE ME SENS LE PLUS EN SÉCURITÉ ?

Répondre à cette question vous aidera à développer, cultiver, votre sentiment de sécurité. Tout comme elle vous aidera, a contrario, à repérer toutes les situations d’inconfort et d’insécurité. Car il est bien possible que vous vous y soyez habitué et n’en ayez même plus conscience.

Souvenez-vous de l’histoire de la grenouille

Rappelez-vous la fable de la grenouille : si l’on plonge subitement une grenouille dans de l’eau chaude, elle s’échappe d’un bond. En revanche, si on la plonge dans l’eau froide et qu’on porte très progressivement l’eau à ébullition, elle s’engourdit ou s’habitue à la température pour finir ébouillantée. Ne soyez pas la grenouille lentement ébouillantée ! Prenez la température de l’eau dans laquelle vous baignez, et si c’est trop chaud : sauvez-vous !!!!

Concrètement : s’il y a dans votre vie des zones où vous vous sentez mal et/ou menacé(e), il faut y travailler. Au besoin faites-vous aider.

Reconnaissez vos refuges

S’agissant de votre sécurité affective, demandez-vous où et avec qui vous pouvez vraiment être vous-même. Ce seront autant de “refuges” pour retrouver à tout moment le sentiment de sécurité dont vous avez besoin pour être bien. Connaître cet environnement aura donc forcément un impact sur votre vie.


NB : Cette question s’intègre dans un vaste processus d’introspection destiné à vous permettre de garder les rennes de votre existence. Maintenez l’harmonie entre qui vous êtes, ce à quoi vous aspirez, ce que vous faites et ce qui vous entoure.  Découvrez tous les détails dans « La fleur du questionnement ». Et retrouvez-moi dans cette rubrique tous les jeudis, pour n’en rater aucun épisode.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.