Qu’est-ce qui focalise votre attention ?

Nous voilà de retour sur la première pétale de la fleur du questionnement, celle du MOI. La dernière fois que nous l’avons abordée, nous nous sommes interrogés sur l’environnement dans lequel nous nous sentions le plus en sécurité (lien), où notre personnalité pouvait s’exprimer le plus librement.  Et si nous tentions aujourd’hui de découvrir comment notre personnalité s’exprime le mieux ? À quel(s) moment(s) ? Dans quelles activités ?

Une vie enrichissante est une vie dans laquelle nous pouvons exprimer notre personnalité, faire des choses qui nous plaisent, nous enthousiasment, nous enrichissent, nous font grandir, nous font évoluer. Il appartient à chacun de trouver ce que cela recouvre concrètement. Mais parfois, nous avons tellement pris l’habitude d’avancer dans la vie en mode « pilote automatique » que nous finissons par ne plus savoir ce que nous voudrions vraiment au fond de nous.

Dans notre vie quotidienne, il y a les choses que nous faisons par obligation, celles que nous faisons pour faire plaisir à d’autres, celles que nous faisons (plus ou moins consciemment) par convention, pour entrer dans le moule que notre environnement et notre éducation ont forgé pour nous, et puis celles que nous faisons par habitude aussi. 

Mais dans tout cela, comment retrouver ce qui nous correspond vraiment ? Comment retrouver ce que j’appellerai notre « essence intérieure » ?  Dans cette quête, tenter de répondre à la question suivante pourrait constituer un bon début :

QU’EST-CE QUI FOCALISE VOTRE ATTENTION ?

Dans vos multiples occupations quotidiennes, quelles sont celles qui vous accaparent tellement que vous ne voyez pas passer le temps ? Quelles sont celles vers lesquelles vous revenez presque sans vous en rendre compte (lorsque vous procrastinez pour échapper aux tâches que vous n’avez pas envie d’effectuer, par exemple ;-)) ?

Listez les choses qui vous viennent à l’esprit en réponse à cette question. Même les plus insignifiantes, sans jugement, sans filtre. Prenez votre temps. Si nécessaire, accordez-vous quelques jours pour cet exercice, en mettant votre liste de côté pour y revenir à tête reposée. Puis, lorsque vous estimerez que votre liste est à peu près complète, voyez si les choses que vous avez relevées n’ont pas un ou plusieurs dénominateurs communs. Vous pourriez être surpris 😉

Voilà, à titre d’exemple, le retour que j’ai reçu récemment d’une personne à qui j’ai proposé cet exercice : « j’ai d’abord eu l’impression que toutes les activités qui me venaient à l’esprit était totalement futiles et insignifiantes ; j’avais même trouvé un nom pour cela : « bidouiller » ! Complètement crétin !  Jusqu’à ce que je m’aperçoive cela tournait toujours autour de l’écriture, de la création de visuels, de la mise en forme. Je « perdais » du temps à faire des trucs inutiles, juste pour pouvoir exprimer ce côté un peu créatif que j’adorais étant enfant et que j’avais totalement perdu dans ma vie d’adulte ! » Intéressant, non ? Tout un pan de personnalité réduit au silence et une foule de perspectives pour le réactiver ! Et vous, qu’allez-vous découvrir ?


NB : Cette question s’intègre dans un vaste processus d’introspection destiné à vous permettre de garder les rennes de votre existence. Maintenez l’harmonie entre qui vous êtes, ce à quoi vous aspirez, ce que vous faites et ce qui vous entoure.  Découvrez tous les détails dans « La fleur du questionnement ». Et retrouvez-moi dans cette rubrique tous les jeudis, pour n’en rater aucun épisode.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.