Dépasser ses limites avec Jonathan Livingston le Goéland

de Richard Bach

Jonathan Livingstone le goéland

Si vous ne le connaissez pas encore, je vous conseille “Jonathan Livingston le Goéland” de Richard Bach. Ce petit récit d’à peine une quarantaine de pages est une fable magnifique ! Elle nous relate l’histoire d’un goéland qui voulait s’élever toujours plus haut, dépasser ses limites. Rejeté par les siens, il n’en continue pas moins à persévérer pour réaliser son rêve. Découvrez où sa persévérance le mène et laissez vous entraîner dans son voyage initiatique. J’espère que vous aimerez : moi, j’ai adoré 👌

Continuer la lecture de Dépasser ses limites avec Jonathan Livingston le Goéland

Le Philosophe qui n’était pas sage

de Laurent Gounelle

Le philosophe qui n'était pas sage de Laurent Gounelle

Le philosophe qui n’était pas sage ! Quel étrange roman que celui-ci ! Pour être honnête, j’ai eu un peu de mal à accrocher lorsque j’ai commencé ma lecture. J’ai survolé les 2-3 premiers chapitres sans grande conviction. Mais j’ai persévéré et je ne l’ai pas regretté ! 

Continuer la lecture de Le Philosophe qui n’était pas sage

La puissance de votre subconscient

du Dr Joseph Murphy

la puissance de votre subconscient du Dr Joseph Murphy

La première fois que j’ai lu ce livre, la puissance de votre subconscient du Docteur Joseph Murphy, c’était il y a une trentaine d’années. J’étais jeune, je me laissais porter par la vie, et j’ai reçu le message qu’il transmet comme une grosse claque. Ce message tient en une phrase, qui allait rester gravée dans mon esprit pour le reste de ma vie : ce que vous pensez, vous lui donnez réalité. En relisant ce texte aujourd’hui, des années plus tard, j’y perçois bien sûr d’autres nuances, d’autres possibilités d’interprétation. Mais son message fondamental me semble toujours aussi important. 

D’où sort ce livre ? Qui est le Docteur Joseph Murphy ?

Publié pour la première fois en 1963 dans sa version anglaise, « la puissance de votre subconscient » a été traduit au fil des ans dans plusieurs langues et réédité plusieurs fois. L’édition que j’ai sous les yeux date de 2013. Son éditeur,  les Édition de l’Homme, le considère comme « un des livres de croissance personnelle les plus célèbres de tous les temps ». 

photo Docteur Joseph Murphy

Quant à l’auteur, Joseph Murphy, il est né en Irlande en 1898 et décédé en Californie en 1981. Il a été directeur et ministre de la Church of Divine Science de Los Angeles. Ses conférences ont attiré des millions de personnes dans le monde entier pendant près de cinquante ans. Jusqu’à sa mort, il a été reconnu comme l’un des plus grands spécialistes du pouvoir du subconscient. Il est l’auteur de plusieurs best-sellers, dont La puissance de votre subconscient dont nous parlons aujourd’hui, Triomphez de vous-même et des autresLe miracle de votre esprit et Ces vérités vont changer votre vie.

La puissance de votre subconscient : ce que vous pensez, vous lui donner réalité

pensée devient réalité

La théorie que développe le Dr Murphy dans ce livre est plutôt simple. Notre esprit fonctionne sur deux niveaux : l’esprit conscient et l’esprit subconscient. Le premier décide et le second fait ce qu’il faut pour mettre en œuvre les décisions du premier. Ainsi, selon l’auteur, le subconscient serait doté d’un pouvoir quasi-miraculeux. Utilisé à bon escient, il pourrait nous apporter succès et abondance. 

L’auteur souligne toutefois que le subconscient ne porte aucun jugement, ne fait aucun tri entre les pensées dont il est nourri. S’il s’agit de pensées positives, il matérialisera des choses positives. Si ce sont des pensées négatives, il les matérialisera tout autant. D’où l’importance d’être attentifs aux pensées que nous entretenons. Et pas seulement celles dont nous sommes à l’origine, mais aussi toutes les suggestions d’autrui qui finissent par nous imprégner. Bien des pensées limitantes habitent notre esprit, souvent à notre insu : « C’est impossible, tu n’y arriveras pas ». « Ce n’est pas bien…. ». D’où qu’elles viennent, quoiqu’elles disent, notre subconscient prend toutes ces suggestions pour argent comptant.

Une théorie fondée sur la foi

Lorsque l’auteur parle de foi, il n’évoque pas une foi religieuse. Il fait référence à une foi dans le pouvoir du subconscient. Car bien sûr, il faut y croire pour que ça marche. Croire sincèrement que notre subconscient est capable de trouver les solutions. Qu’il va pouvoir apporter les réponses à nos questions. Qu’il saura réunir les conditions nécessaires pour que nous puissions réaliser ce que nous souhaitons, obtenir ce dont nous avons besoin. C’est une condition sine qua non. Et c’est logique au fond. Si vous n’y croyez pas, vous allez nourrir votre esprit de pensées contradictoires. Vous aurez beau dire « je veux réussir », si vous pensez en même temps que ce n’est pas possible, votre subconscient s’appuiera sur la suggestion la plus forte des deux. Inutile d’être devin pour savoir de laquelle il s’agira.

guérisseur traditionnel

Pour illustrer son propos, Joseph Murphy rappelle que l’histoire de l’humanité regorge d’exemples illustrant le pouvoir de la foi. La Bible tout d’abord, qui contient de multiples citations en ce sens. « Demandez et l’on vous donnera » (Matthieu 7/7); « il vous sera fait selon votre foi » (Matthieu 9/29). Dans le domaine de la santé, les récits de guérisons miraculeuses sont légion. Pour l’auteur, il s’agit d’exemples d’une mise en œuvre de la force curative de notre subconscient. Celle qui agit quand on s’abandonne avec foi dans l’idée que la guérison est acquise. 

Pourquoi ça marche …. ou pas

L’auteur nous explique que, pour nous appuyer sur les pouvoirs de notre subconscient, nous devons lui soumette une demande, une sorte de prière. Dans ce contexte, il ne s’agit pas d’une prière lithurgique, religieuse. Il s’agit d’exprimer la chose que nous désirons accomplir ou recevoir, de formuler ce que nous demandons à notre subconscient. L’auteur expose, tout au long de son livre, de multiples exemples et techniques pour nous adresser à notre subconscient. Trois idées maîtresses en ressortent de façon très nette.

  1. Pour que ça marche, il faut s’abandonner avec confiance à la certitude que la solution viendra ; ressentir la chose non pas comme devant s’accomplir, mais comme s’accomplissant dans le présent. Pour donner des directives à son subconscient, il faut se relaxer, se détendre. Et c’est dans la douce somnolence du réveil ou du moment de s’endormir qu’on y parvient le mieux. 
  2. Corollaire du premier point, il ne faut rien forcer ; le subconscient ne réagit pas à la coercition. Il faut se servir de son imagination plutôt que de sa volonté. La technique de la visualisation est particulièrement efficace à cet égard. Elle consiste à se représenter mentalement ce que l’on souhaite, avec le plus de détails et de plaisir possible, comme si cela existait déjà.
  3. Il faut aussi être clair et cohérent dans nos pensées, dans l’expression de ce que nous souhaitons. Or bien souvent, nos pensées sont contradictoires. Nous exprimons un souhait, mais entretenons en même temps des pensées contraires. Nous voudrions être riches, mais méprisons l’argent. Évidemment que nous voulons être heureux, et pourtant nous complaisons dans certains problèmes, certaines douleurs physiques pour diverses motivations sous-jacentes.

A contrario, les principales causes d’échec dans l’utilisation du pouvoir de notre subconscient sont l’absence de foi et l’excès d’effort, avec les pensées contradictoires ou limitantes que ces deux états d’esprits comportent.

Ce que je retiens de “La puissance de votre subconscient”

Mes hésitations

La théorie est tentante. Mais la présentation qu’en fait l’auteur, quelque peu datée, il faut bien l’avouer, n’emporte pas mon entière conviction. D’abord, je n’accroche pas avec les affirmations un peu naïves qu’il propose de répéter plusieurs fois par jour. Mais il y a autre chose qui me gêne bien davantage encore. C’est que la théorie suggère qu’il suffit de penser, puis de s’asseoir et attendre que les choses arrivent. Ce serait magnifique, mais je n’y crois pas une seconde. Ce n’est peut-être pas ce que l’auteur voulait dire, d’ailleurs. Mais la manière dont les choses sont présentées, un peu simpliste à mon goût, va forcément suggérer une telle lecture. Or cela peut s’avérer non seulement inefficace, mais aussi dangereux, notamment dans le domaine de la santé.

Je préfère une autre lecture. En effet, reconnaître la puissance de notre subconscient n’interdit pas d’agir de façon responsable pour obtenir ce que nous souhaitons. Si vous êtes malade, vos pensées, visualisant la guérison, permettront à votre subconscient de soutenir l’action de la médecine. Les deux ne s’opposent pas ! Et puisque Joseph Murphy s’appuie souvent sur des références bibliques, je vais me permettre d’en ajouter une de plus : aide-toi, le ciel t’aidera !

Mes convictions

La théorie du Docteur Murphy me conforte dans l’idée que nous sommes maître de nos vies, comme un capitaine est maître de son bateau. Selon l’auteur, notre esprit conscient est le capitaine. Notre subconscient exécute sans discuter les ordres de ce capitaine, à condition qu’ils soient clairs et non contradictoires, bien entendu.

La foi du Dr Murphy dans la puissance de notre subconscient naît de l’idée que nous faisons partie d’un tout qui nous donne accès à tout, en dehors de toute notion de temps ou d’espace. C’est un sentiment que je partage et que l’on retrouve d’ailleurs dans de nombreuses autres théories et disciplines.

Les pouvoirs que le Dr Murphy prête à notre subconscient, certains vont l’attribuer à la part divine en nous. D’autre y verront l’Énergie, dont nous sommes tous faits et qui nous relie. On retrouve des principes similaires dans la théorie de la Loi de l’attraction, dans la méthode AORA, et dans bien d’autres courants et philosophies. Cette théorie donne un sens aux miracles. Elle offre une explication aux différences et à ce que nous percevons comme des injustices. Et finalement elle nous remet face à nos responsabilités. Cessons de nous plaindre du sort, des autres, de Dieu ou des démons : la réponse est en nous. Ce que nous pensons, nous lui donnons réalité !

Il est grand temps de rallumer les étoiles

de Virginie Grimaldi

Il est grand temps de rallumer les étoiles

Il est grand temps de rallumer les étoiles est un roman de développement personnel particulièrement réussi. Le thème – revenir à l’essentiel, redonner du sens à sa vie – est traité avec originalité. Le style de Virginie Grimaldi est comme toujours plaisant et chaleureux. Une lecture qui fait du bien, vraiment !

Continuer la lecture de Il est grand temps de rallumer les étoiles

Comment ralentir et prendre le temps de vivre, concrètement

Slow down - Ralentir - Prenez le temps de vivre

Ralentir et prendre le temps de vivre, c’est quelque chose dont nous avons tous envie, non ? Alors voici un ouvrage qui propose pas moins de 80 suggestions concrètes pour y parvenir : “Slow down” de John Hapax. Voyons de plus près de quoi il s’agit !

Continuer la lecture de Comment ralentir et prendre le temps de vivre, concrètement

L’art d’aller à l’essentiel

de Léo Babauta

Essentiel - L'art d'aller à l'essentiel

L’art d’aller à l’essentiel, selon son éditeur, nous transmet le pouvoir d’une vie simplifiée. En apprenant à identifier les choses indispensables de notre vie et à sélectionner le nécessaire, nous pourrions déplacer des montagnes. Avec pour résultat d’être plus efficace et plus détendu, d’avancer dans nos projets professionnels tout en ayant du temps pour nous et pour nos proches, de jouir des plaisirs de la vie tout en remplissant nos obligations… Quelle promesse, n’est-ce pas ! J’ai voulu en savoir plus, sur cette promesse et sur son auteur …

Continuer la lecture de L’art d’aller à l’essentiel

Le pouvoir du Nunchi

De Euny Hong

Le pouvoir du Nunchi de Euny Hong

Si vous entretenez des relations avec la Corée, vous savez ce qu’est le Nunchi. Mais si ce n’est pas le cas, ne soyez pas étonné(e) si vous n’en avez jamais entendu parler. Pourtant, le concept est plus qu’intéressant pour qui souhaite améliorer sa communication et ses relations. Le Nunchi, c’est l’art et la manière de “doper son intelligence émotionnelle”, c’est-à-dire sa capacité à reconnaître, comprendre et maîtriser ses propres émotions et à composer avec les émotions des autres. En Corée, où la communication non-verbale occupe une place prépondérante, le Nunchi est enseigné depuis le plus jeune âge. Mais il a sa place dans notre culture occidentale aussi, sans l’ombre d’un doute.

Continuer la lecture de Le pouvoir du Nunchi

L’art du calme intérieur

par Eckhart Tolle

L'art du calme intérieur par Eckhart Tolle

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un livre un peu particulier, l’art du calme intérieur, d’Eckhart Tolle. Il s’agit d’un petit ouvrage d’à peine 120 pages. Mais ne vous y trompez pas. C’est un véritable condensé de zénitude ! À raison d’environ 300 mots minutes (la vitesse moyenne de lecture pour un adulte), vous pensez peut-être avaler ces 120 pages en, disons, deux heures. Eh bien, n’y comptez pas trop ! Et vous allez voir que c’est plutôt une bonne nouvelle. Que c’est même tout l’intérêt de ce bouquin !

Continuer la lecture de L’art du calme intérieur

Votre ikigaï : 2 livres pour le trouver

Trouvez votre Ikigaï

À la recherche de votre Ikigaï

L’île d’Okinawa est surnommée par les Japonais “l’île aux centenaires”. Les gens y vivent plus longtemps qu’ailleurs et en meilleure santé que le reste de leurs compatriotes. Pourquoi ? Parce qu’ils cultivent leur ikigaï, leur “raison de se lever le matin”, pour faire quelque chose qui a du sens à leur yeux. Et vous, avez-vous trouvé votre Ikigaï ? Il se trouve au croisement entre

Continuer la lecture de Votre ikigaï : 2 livres pour le trouver

L’art de la simplicité

de Dominique Loreau

L'art de la simplicité par Dominique Loreau

Voilà en quelques mots comment l’éditeur présente ce livre sur le minimalisme. Être en accord avec son époque sans se laisser gagner par la société de consommation. Épurer son intérieur, vider ses armoires, abandonner ses achats compulsifs, apprendre à manger plus frugal, prendre soin de son corps et de son esprit… Toutes ces pratiques font partie du programme pour tendre vers davantage d’harmonie avec soi et les autres. L’art de la simplicité délivre les fondements des philosophies orientales : le bien-être et le mieux-vivre à l’usage des femmes occidentales. Finalement, vivre zen est la clé de l’équilibre et du bonheur.

Que dire de plus à propos de “l’art de la simplicité” ?

Continuer la lecture de L’art de la simplicité