Cultiver le silence, 5 minutes par jour pour commencer

Le silence est devenu une denrée rare dans notre vie quotidienne. Et cultiver le silence s’apparente à un luxe qui ne figure pas souvent sur la liste de nos priorités. Et pourtant, il devrait !

Voilà pourquoi le défi que je vous propose cette semaine est de

PRENDRE QUELQUES MINUTES DANS VOTRE JOURNÉE POUR LUTTER CONTRE LE BRUIT ET CULTIVER LE SILENCE

Mais voyons d’abord pourquoi il faut lutter contre le bruit

Le bruit extérieur

Le bruit fait partie des nuisances majeures de la vie quotidienne. Il est reconnu aujourd’hui comme l’un des principaux facteurs de stress dans les zones urbanisées. De plus, de nombreuses études ont démontré qu’un niveau de bruit excessif nuit à notre santé, perturbe notre sommeil, affecte nos capacité d’apprentissage et notre mémoire, pouvant aller jusqu’à provoquer des crises cardiaques. La pollution sonore est devenue la deuxième menace sanitaire environnementale, après la pollution de l’air. Des études ont montré qu’un citoyen sur 4 en Europe est exposé à un niveau sonore dangereux pour sa santé, que ce soit à la maison, à l’école ou au travail. En 2014, un sondage réalisé par le Ministère de l’écologie a montré que plus de 8 Français sur 10 se disent préoccupés par la pollution auditive.

Notre bruit intérieur

Un autre facteur de stress et de fatigue réside dans notre bruit intérieur. Les pensées se bousculent par milliers toutes la journée dans notre tête. De multiples questions et préoccupations accaparent notre cerveau. Vous vous êtes sûrement déjà souvent dit : “tout ça me donne la migraine” ou bien “j’en ai plein la tête”. Cela vous est familier, n’est-ce pas ?

Et pour se reposer du bruit extérieur et de notre bruit intérieur, un seul remède : le silence.

Quelles sont donc les vertus du silence ?

L’observatoire de la santé visuelle et audiovisuelle a publié en 2017 un article sur les vertus du silence, soulignant que le silence apaise, ralentit le tempo de la respiration, le rythme cardiaque. Une étude aurait même montré que des souris adultes exposées à deux heures de silence par jour développaient de nouvelles cellules dans leur hippocampe, cette région du cerveau dédiée notamment à la mémoire, aux apprentissages et aux émotions. Le silence a donc des effets bénéfiques tant sur notre santé physique que sur notre bien-être mental.

Alors, comment s’exercer au silence ?

Pour commencer, si vous n’êtes pas habitué au silence, mieux vaut se fixer un objectif modeste. Il s’agira simplement de trouver un petit moment chaque jour pour vous extraire de l’agitation du monde et reposer votre mental.

Eteignez la télé, coupez la radio, désactivez les notifications sonores de vos outils digitaux, mettez votre portable en silencieux (et non pas en mode vibreur). S’il ne vous est pas possible de vous isoler chez vous (pour cause d'”enfants bruyants” par exemple !), essayez de pratiquer l’exercice à votre bureau, sur la pause déjeuner par exemple, en veillant à transférer votre ligne pendant la durée de l’exercice et à fermer votre porte.

Regardez votre montre, programmez cinq minutes sur votre smartphone si cela vous rassure et ne faites plus rien pendant ce laps de temps. Installez-vous confortablement. Et maintenant, ne bougez plus et laissez venir à vous les sensations.

Imprégniez-vous de l’atmosphère dans laquelle vous vous trouvez. Écoutez ces petits bruits résiduels habituellement totalement couvert par le brouhaha ambiant : votre respiration, le bruit étouffé de la circulation extérieure, le ronronnement d’un petit ventilateur qui tourne, peut-être même le discret tic-tac d’une horloge. Ne cherchez pas à forcer quoi que ce soit. Apprenez simplement à apprécier ce moment de silence.

Puis, dans ce silence extérieur reconquis, cultivez aussi votre silence intérieur. Apprenez peu à peu à laisser glisser vos pensées sans vous y attarder. Savourez le bien-être que procure le fait de n’être que dans le moment présent, observateur immobile du temps qui coule.

Lorsque votre temps de silence sera écoulé, étirez-vous, respirez à fond. Vous êtes prêt à retourner dans le tumulte bruyant de votre vie quotidienne.

Essayez de ritualiser ces petits moments dans votre vie quotidienne. Vous verrez qu’avec le temps et la pratique, ces moments deviendront de véritables havres de paix, où vous pourrez vous ressourcer et retrouver de l’énergie.

Si vous souhaitez approfondir le sujet, le livre Ma cure de silence – Et si on essayait le calme de Kankyo Tannier est une bonne piste. L’auteure y explore les différents aspects du silence : silence des yeux, de la parole et du corps. Elle y propose également nombre d’exercices pratiques, faciles à mettre en oeuvre sans changer fondamentalement notre mode de vie. Il s’agit simplement d’apprivoiser le silence, pour pouvoir découvrir une manière différente d’appréhender notre quotidien.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.