C’est une choses étrange à la fin que le monde

de Jean d’Ormesson

Aujourd’hui, je voudrais vous présenter “C’est une chose étrange à la fin que le monde” de Jean d’Ormesson.

Dans ce livre, Jean d’Ormesson s’interroge sur le mystère de nos destinées et esquisse le roman de la vie, de l’Histoire, de l’idée de Dieu. Il nous parle avec simplicité et gaieté et nous propose quelques recettes d’espérance et de bonheur.

Quelques extraits pour vous mettre en appétit :

Un beau matin de juillet, je me suis demandé d’où nous venions, où nous allions et ce que nous faisions sur cette terre ? Pourquoi y a-t-il quelque chose au lieu de rien ?
(…)
Je doute de Dieu parce que j’y crois ; je crois en Dieu, parce que je doute ; je doute de Dieu
(…)
J’espère qu’il y a quelque chose après la mort quelque chose dont je ne sais rien ; J’espère qu’il y a hors du temps une puissance que par approximation et pour plus de simplicité nous pouvons appeler Dieu. Je n’ai pas d’autre foi que cette folle espérance. Exprimée ou tacite, cette folle espérance me porte depuis toujours.

En fait, je n’ai pas lu, mais écouté ce livre en audio livre : Jean d’Ormesson m’a accompagné pendant de longues promenades dans la nature. Je me suis laissée bercer et il m’a emportée bien plus loin que je ne l’aurais imaginé ! Vous aussi, laissez-vous embarquer !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.