Défi de la semaine : contacter quelqu’un que vous n’avez pas vu depuis (trop) longtemps

Créer du contact est devenu de plus en plus facile avec les réseaux sociaux. Les chiffres clés en la matière[1] sont parlants : sur les 7,6 milliards d’humains sur notre planète, 4,1 milliards sont internautes et 3,3 milliards sont actifs sur les réseaux sociaux (soit 43% de la population mondiale).  Si vous cherchez quelqu’un, vous aurez donc de fortes chances de le trouver sur l’un ou l’autre des réseaux sociaux les plus populaires. Lorsque nos proches sont loin de nous géographiquement, ces réseaux sont aussi un formidable moyen de garder le contact.

Mais pour autant, les réseaux sociaux ne remplaceront jamais le véritable contact, l’échange dans la « vraie vie », le partage ailleurs que sur la toile. Tous les « likes » du monde ne vaudront jamais un moment partagé autour d’un verre ou d’un repas. Et là, soyons honnêtes, nous sommes parfois loin d’être aussi performants que sur les réseaux sociaux !

Pris dans le flot de la vie quotidienne, nous nous laissons accaparer par nos occupations et nos obligations, et petit à petit, nous finissons par perdre de vue des personnes qui pourtant nous sont chères et qu’il nous était si agréable de côtoyer. Mais la tête dans le guidon, nous nous isolons petit à petit et nos réseaux de vraies relations s’appauvrissent, certains disparaissant même totalement de nos écrans radar.

C’est pourquoi le défi que je vous propose aujourd’hui est de :

Prendre contact avec quelqu’un que vous n’avez pas vu depuis (trop) longtemps.

Il y a sûrement des personnes dont vous vous dites parfois : « je me demande ce qu’il/elle devient », « il faut que je l’appelle un de ces jours ». Eh bien, faites-le maintenant ! Vous n’avez plus son numéro ? Trouvez-le : dans l’annuaire, sur les réseaux sociaux, via une connaissance commune, les sources ne manquent pas… Ensuite, contactez cette personne, faites-le tout de suite, ne remettez pas encore à plus tard. Relevez ce défi de le faire maintenant. Vous hésitez ? Allez, ce n’est pas si difficile : il suffit de dire « Allo ? Je t’appelle juste pour savoir comment tu vas ». Ce n’est pas trop dur, pour un début, non ? Parfois, il suffit de faire ce petit pas, ce tout petit « Allo » pour qu’un lien jamais vraiment rompu se resserre à nouveau. Qu’avez-vous à perdre ?

Il n’y a pas si longtemps, j’ai retrouvé sur facebook une amie de longue date que nous avions perdu de vu, mon mari et moi. Je lui ai fait un petit coucou via son compte et elle m’a répondu : « vous êtes libres quand pour venir dîner à la maison ? ». Depuis, nous nous voyons régulièrement. Tout était dans le pouvoir magique d’un petit « coucou » 😉

Et vous, qui allez-vous contacter cette semaine ?


[1] Chiffres publiés en juillet 2018 par le Blog du Modérateur : https://www.blogdumoderateur.com/chiffres-reseaux-sociaux/

Défi de la semaine : Résister au chant des sirènes des centres commerciaux

Il y a trois semaines, je vous ai proposé le défi de jeter, donner ou vendre 10 objets qui vous encombrent et/ou ne vous servent plus. C’est vrai, il faut bien le reconnaître, dans notre société de consommation à outrance, nos maisons ont tendance à être bien trop chargées. Mais pour lutter contre ce « trop plein », il ne suffit pas de désencombrer – même si cette démarche est bien sûr nécessaire. Il faut aussi « fermer le robinet », c’est à dire cesser d’engranger des choses dont on n’a pas vraiment besoin.

Et quels sont nos pires ennemis en la matière ? Eh bien, ce sont les grandes surfaces ! Nous seulement, elles regorgent de produits de toutes sortes, présentés de façon attirantes, avec un marketing très agressif, mais souvent le passage obligé pour y accéder est une vaste galerie marchande, avec encore plus de tentations de toutes sortes ! Dans un tel environnement, même avec la meilleure volonté du monde, on finit par craquer. Et hop, à vous ce superbe gadget promettant de vous simplifier la vie comme jamais … Gadget qui finit dans un placard où il prendra sa retraite avant même d’avoir servi. Et hop, à vous ce petit haut ultra mode qui va rejoindre la tribu de tous ceux qui attendent déjà sagement dans votre penderie. Et hop, dans votre caddy, ces chocolats en promo, alors que vous voulez perdre du poids. Et hop, la gamme complète des produits terroirs vanté par le vendeur à la criée. On a beau partir avec une liste de course et la ferme résolution de s’y tenir, les techniques de vente de ces endroits sont tellement bien rôdées, que même les plus déterminés finissent par y succomber.

Vous en avez assez de tous ces achats compulsifs, du marathon dans la cohue du samedi matin, du temps perdu et des dépenses non prévues qui finissent par plomber votre budget ?  Alors, cette semaine, votre défi – si vous l’acceptez – sera de résister au chant des sirènes des centres commerciaux !

Pas facile, me direz-vous. Il faut bien remplir le frigo. Alors voici une petite astuce qui vous aidera à tenir bon : essayez le drive !

Depuis les années 2010, les drives se sont multipliés sur l’ensemble du territoire. Tous les grands distributeurs vous proposent de faire vos courses en ligne : Auchan Drive, Super U Drive, Carrefour Drive, Leclerc Drive, etc.  

Le concept est simple : vous vous rendez sur le site internet du distributeur le plus proche de votre domicile, vous faites votre choix parmi une vaste sélection d’articles, vous passez votre commande et payez en ligne. Et pour finir, vous choisissez, l’heure et le jour qui vous convient pour le retrait de vos courses. Le moment venu, il ne vous faudra pas plus de 5 minutes pour récupérer vos achats qui ne demanderont qu’à être chargés dans le coffre de votre voiture. Certaines enseignes vous proposent même de vous livrer à domicile.

Bilan de l’opération ?

– vous aurez évité la course au milieu des rayons

– vous aurez évité les files d’attente interminables à la caisse

– vous aurez évité tous les pièges des têtes de gondoles et de la galerie marchande et vous n’aurez acheté que ce que vous vouliez vraiment

– vous aurez fait vos courses tranquillement dans votre canapé, au moment qui vous convient le plus, même à 10h du soir

– et si avant de faire vos courses en ligne, vous avez pris le temps de préparer un plan de menus pour la semaine, vous n’aurez jamais autant été dans le contrôle de votre temps, votre argent et vos choix de vie.

Alors bien sûr, il vous faudra un peu de temps pour prendre vos marques parmi les produits proposés sur le drive. Le choix est plus limité qu’en magasin. Mais si votre produit fétiche n’y figure pas, n’hésitez pas à contacter le commerçant : cela m’est arrivé et j’ai obtenu sans problème que le produit que je recherchais soit ajouté à l’offre en ligne. Il suffisait de demander. La plupart des sites vous permettent également de créer des listes de produits favoris, ce qui facilitera vos courses suivantes.

Pour moi, le passage au drive a été sans conteste une excellente décision pour une vie plus zen et maîtrisée. Car non seulement, je ne m’égare plus en vaines dépenses dans les galeries marchandes, mais le temps gagné m’a permis de me rendre chaque semaine chercher mes produits frais directement chez le fermier du coin. Légumes et fruits frais et de saison, charcuterie et produits laitiers produits dans les alentours, un vrai bonheur ! D’une certaine manière, le drive m’a aussi permis d’être plus éco-responsable dans ma consommation : sur le drive, j’ai tout mon temps pour lire les descriptions des produits, m’assurer de leur origine, de leur mode de production, et mes fruits et légumes ne font plus trois fois le tour de la planète, avec l’empreinte carbone que cela implique !

Et vous, le drive combiné avec les producteurs proches de chez vous, ça vous inspire quoi ?

Défi de la semaine : poser chaque jour une action concrète en réalisation de votre principal objectif pour 2019

En début d’année, vous avez fixé vos objectifs pour 2019. Vous étiez plein d’énergie et fermement décidé(e) à les mener à bien. Pour entretenir cet énergie de gagnant, laissez-moi vous proposer un petit défi pour cette semaine : TOUS LES JOURS, POSEZ UNE ACTION CONCRÈTE – même une toute petite action – EN RÉALISATION DE VOTRE PRINCIPAL OBJECTIF POUR 2019.

Pourquoi relever ce défi ?

Il n’est pas facile de se fixer des objectifs. Et même lorsque vous avez su identifier clairement vos objectifs, il n’est pas certain que vous ayez une véritable feuille de route pour leur mise en oeuvre. S’attacher pendant une semaine à entreprendre chaque jour quelque chose pour vous rapprocher de votre but vous obligera tout d’abord à bien réfléchir aux étapes qui peuvent vous y amener.

Par ailleurs, même lorsque vous avez établi une feuille de route bien précise, votre motivation pour la suivre peut s’émousser avec le temps. Pour entretenir un moral de gagnant, rien de tel que de s’astreindre de temps en temps à cette discipline qui consiste à vérifier au jour le jour que vos priorités quotidiennes restent bien alignées avec vos priorités pour l’année.

Comment relever ce défi ?

Au début de votre défi, vous allez devoir vous poser un moment pour réfléchir à ce qui peut faire avancer votre principal projet en cours. Le but sera de lister 7 actions concrètes et précises. Si en définissant votre objectif il y a quelques semaines, vous avez déjà tracé une feuille de route détaillée, cette phase du défi sera simple puisqu’il vous suffira de vous y reporter.

Si ce n’est pas le cas, en revanche, il vous faudra consacrer un peu de temps et fournir quelques efforts pour décomposer votre objectif en sous-objectifs ou étapes de réalisation, afin de pouvoir ensuite lister dans le détail les actions que vous devrez entreprendre pour réaliser chacune des étapes identifiées.

Par exemple, si votre objectif est l’apprentissage d’une langue étrangère, vous pourriez avoir à :

  • vous renseigner pour trouver le cours qui vous convient
  • vous inscrire à ce cours
  • acheter le matériel dont vous aurez besoin (livre, dictionnaire, cahier d’exercices…)
  • aménager votre emploi du temps pour libérer le créneau horaire dédié à votre cours
  • rencontrer vos collègues / vos proches pour convenir de la réorganisation nécessaire pour vous libérer
  • aménager dans votre emploi du temps un second créneau horaire pour vous permettre de travailler un peu entre deux cours, etc……

Une fois votre liste d’actions établie, il vous faudra encore inscrire chacune de ces actions en tant que priorité dans votre agenda. Noter et prioriser seront en effet deux clés indispensables pour assurer que votre liste ne reste pas lettre morte !

Cela vous semble difficile parce que votre agenda est déjà bien trop chargé ? Et bien, si l’objectif auquel vous vous attaquez dans ce défi est bien votre principal objectif pour 2019, ne croyez-vous pas qu’il mérite d’avoir rang de “top priorité” dans l’organisation de vos journées ? Êtes-vous sûr(e) que ce qui remplit à ce point votre agenda correspond bien à VOS priorités ? N’y-a-t-il pas dans le lot des choses que vous avez laissé s’y installer pour satisfaire les priorités des autres ? Si ? Alors c’est peut-être le moment de faire un petit recadrage, de déléguer, de renégocier des délais….

Dernière étape de ce défi : agir et faire ce que l’on a prévu. Cela semble évident et pourtant, les imprévus, les urgences, les interruptions inattendues, qui relèguent les priorités au second plan, qui n’a pas déjà vécu cela ! Sans parler de sa propre tendance à procrastiner !

Alors, relever ce défi, ce sera engager toute votre volonté pour que, durant ces 7 prochains jours, votre principal objectif occupe bien la place prioritaire qu’il mérite dans vos activités.

Et après ?

A la fin de ce défi, prenez le temps de dresser un bilan et de noter ce que vous avez réalisé durant cette semaine. Ressentez la satisfaction que procurent les cases cochées, les résultats enregistrés, le chemin parcouru. Si vous avez rencontré des difficultés, n’hésitez pas à les regarder en face : peut-être vous a-t-il manqué des actions intermédiaires que vous n’aviez pas anticipées et que vous devrez mettre en oeuvre maintenant ; ou bien vous faudra-t-il recommencer quelque chose parce que la première tentative n’a pas abouti. Ne vous découragez pas pour autant : cela fait partie du chemin vers votre objectif.

Car au final ce dont il s’agit ici, c’est de garder son cap, contre vents et marées. Observez un voilier qui trace sa route vers sa destination : il navigue droit devant lui, puis il vire de bord pour s’adapter aux vents changeants, puis il file à nouveau droit devant, avant de virer de bord à nouveau. Mais à aucun moment il ne perd de vue son cap et son but. Dans le même esprit, au delà de ce défi d’une semaine, il vous faudra vous assurer, jour après jour, que le chemin que vous suivez est et reste bien celui que vous avez choisi.