Misez sur votre sommeil !

Voici le 6ème et dernier défi de notre série “En forme pour les vacances”

Pour être en forme, il n’y a pas de secret : il faut dormir suffisamment, se reposer, récupérer. Si vous avez relevé le premier défi de cette série, vous avez déjà commencé à lever le pied. Et cela vous a sûrement permis de récupérer un peu. Mais ce n’est pas suffisant pour vous assurer une forme olympique pour vos vacances. C’est pourquoi, sur cette dernière ligne droite avant votre départ en congé, je vous propose d’aller encore un peu plus loin et de …. dormir ! Cette semaine, le mot d’ordre sera donc :

Misez sur votre sommeil !

Ce défi s’adresse évidemment tout particulièrement à tous les couches-tard, les oiseaux de nuit, que le réveil matin a la fâcheuse tendance à tirer du lit, avant qu’ils n’aient pu atteindre leur quota d’heure de sommeil. Mais il sera bénéfique aux marmottes aussi, car trop dormir n’est pas forcément un gage de pleine forme non plus.

Bref, votre objectif, cette semaine, sera de veiller à ce que votre sommeil soit véritablement récupérateur. Je n’entrerai pas ici dans les détails concernant les moyens d’y parvenir. J’ai déjà eu l’occasion de développer ces questions dans trois articles :

Les oiseaux de nuit, comme les marmottes, y trouveront quelques astuces pour prendre soin de leur sommeil. En résumé, il s’agira de lâcher votre télécommande et d’arrêter de zapper jusqu’à des heures impossibles. D’éteindre tous vos écrans avant 9 heures. D’aller vous coucher de bonne heure, avec un bon bouquin. De le faire dans une chambre bien aérée et pas trop chauffée (18/19°). Et de vous accorder entre 7 et 8 heures de bon sommeil – ni plus ni moins – pour récupérer vraiment.

Ce que vous y gagnez ?

Vous n’imaginez pas tous les bénéfices que vous allez en tirer. Après quelques nuits de bon sommeil, vous vous sentirez déjà nettement plus en forme, plus détendu. Quant à vos vacances, vous les aborderez avec une réserve d’énergie suffisante pour en profiter vraiment et être pleinement présent à tout ce qui s’offrira à vous !

Ce que vous risquez à ne pas relever ce défi ?

Eh bien, vous risquez de ne pas être présent à ce qui s’offrira à vous, précisément ! Épuisé, subissant de plein fouet le contre-coup du stress et de la fatigue accumulés jusqu’à la veille de vos vacances, vous allez vous écrouler et passer vos congés en mode “zombie”.

Évidemment, si vous pensez que les vacances sont justement faites pour se reposer, vous n’allez pas adhérer à ce que je propose ici. Si votre programme pour les congés est déjà tout fait, de toute manière, et que c’est dormir, dormir et… dormir, alors, c’est clair, ce défi n’est pas pour vous.

Mais si, au contraire, vous pensez comme moi que les vacances servent avant tout à vivre autre chose, à vivre autrement, pour se déconnecter réellement du quotidien et de ses soucis, alors vous aurez à coeur de relever ce défi.

Et ensuite ?

Eh bien, en suivant ce cycle de défis – qui maintenant touche à sa fin – vous avez travaillé sur les principaux piliers d’une vie saine.

Au fil de jours vous avez sans nul doute “repris du poil de la bête”, comme on dit. Et quelques bonnes nuits de sommeil bien réparateur vont parachever votre transformation. Exit le stress et la fatigue du quotidien, à vous les vacances en pleine forme ! Alors il ne me reste plus qu’à vous souhaiter d’en profiter à fond !! Bonnes vacances !!


NB : Cette question s’intègre dans un vaste processus d’introspection destiné à vous permettre de garder les rennes de votre existence. Maintenez l’harmonie entre qui vous êtes, ce à quoi vous aspirez, ce que vous faites et ce qui vous entoure.  Découvrez tous les détails dans « La fleur du questionnement ». Et retrouvez-moi dans cette rubrique tous les jeudis, pour n’en rater aucun épisode.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.